Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 décembre 2014

Prenez les rois mages de vitesse...

rois-mages.gif.1214.pngPrenez les rois mages de vitesse, penser à donner au Denier de l’Église avant le 31 décembre !

66 % du montant de votre soutien financier est déductible de votre impôt sur le revenu
dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

 

JE SOUTIENS L'ÉGLISE ET SA MISSION

Les jeunes générations ont peu conscience de l’importance du denier de l’Église pour la vie de leur paroisse. Mais quand ils en sont informés, ils donnent généreusement.

Témoignages...


« Cela fait deux ans que le coupon était sur mon bureau et qu’à chaque déclaration de revenus, je me disais : c’est quelque chose qu’il faut que je fasse… et que je ne faisais pourtant pas », admet Thibault. Et d’ajouter, amusé du temps qu’il lui aura fallu pour se décider : « À force, j’ai fini par être culpabilisé ! » La trentaine bien passée, il vient d’achever sa thèse de droit et, chaque mois, il donne l’équivalent d’une journée de travail au denier de l’Église. De sa génération, peu ont encore adopté cette démarche. Dans la plupart des diocèses de France, on observe que le relais n’a pas été passé entre la génération des cinquantenaires et celle de leurs enfants. Un constat confirmé par les propos de Justine, 28 ans, qui a récemment échangé sur ce sujet avec des amis. « Ils ont été surpris d’apprendre que les fidèles étaient appelés à donner une partie de leurs revenus à l’Église. Pour eux, c’était r éservé aux sectes. Cette démarche n’est vraiment pas dans leurs mentalités », relate-telle, étonnée.

Deux raisons à cela : ils n’y pensent pas, ignorant que le Denier – qui représente en moyenne de 25 à 30% des revenus des diocèses – assure la vie matérielle de ses prêtres et laïcs salariés. 

Ou bien, ils y sont même opposés. « L’Église n’est pas là pour faire de l’argent… », entend-on facilement dans leurs bouches. Ce à quoi Jean-Pascal, 26 ans, répond : « Certes, mais l’Église n’est pas un pur esprit ; elle repose sur des données matérielles et a donc besoin de nos sous. »
L’Église est gratuite, mais elle a un coût !

16:14 Écrit par Webmestre_RBS dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.