Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 décembre 2013

Bénédiction de l'orgue de la Chapelle de Beaunant

orgue Beaunant 3.jpgL'orgue de la Chapelle de Beaunant a chanté pour la première fois depuis sa restauration le dimanche 15 décembre 2013.

célébrants.jpg

 

 

 

 

Une bénédiction a accompagné sa remise en service, au cours de la messe de 18 h 30, après plus de vingt mois de privation... Vingt mois pendant lesquels l'instrument a bénéficié, dans les ateliers de la manufacture Michel Jurine, d'une remise en état complète.

Vingt mois qui ont également permis la réalisation de travaux indispensables sur la chapelle elle-même, pris en charge par la Mairie de Saint-Genis-Laval, afin d'en améliorer l'état, et de supprimer tout ce qui était incompatible avec un remontage voué à la pérennité.



l'organiste.jpgbéndiction.jpg

L'événement fut à la hauteur des espérances : une chapelle entièrement remplie, malgré le froid qui y régnait, avec, au premier rang, Mme Fabienne Tirtiaux, représentante du Maire ; une messe concélébrée par le Père Renaud de Kermadec, curé de la paroisse, le Père André Saenen, qui assure la liturgie dominicale depuis des années, et le Père Etienne Garin, jésuite, fondateur de l'association "La Maison de Lazare", laquelle a bien voulu couvrir la totalité du budget de la restauration. Jean-Baptiste Aubert, diacre, était également présent, nous faisant le don de son amitié.

C'est a capella que l'office a débuté, dans une ferveur portée par une foi partagée, jusqu'au réveil de l'orgue, intervenu après l'homélie, et provoqué par des appels solennels destinés à le sortir de son silence. A Michel Jurine, artisan de sa beauté, est revenu de répondre à la première invocation, de loin la plus émouvante, et c'est par une interprétation magistrale d'un prélude de Buxtehude que la gloire de Dieu a été à nouveau magnifiée. Les sept invocations qui ont suivi ont été couvertes, et par des pièces de Jean-Sébastien Bach brillamment jouées par Marcel Derrier, et par des improvisations destinées à en rejoindre l'esprit. Puis l'office a suivi son cours ordinaire, porté par un instrument dont les timbres et les qualités sonores n'ont pas manqué d'être loués par tous.

Chacun gardera de cette belle cérémonie un souvenir ému, inoubliable, portée qu'elle fut par ce qu'elle a symbolisé de promesses merveilleuses pour l'avenir, cultuelles bien-sûr, mais aussi culturelles, en donnant à la Chapelle de Beaunant et à son orgue la possibilité de s'ouvrir aux manifestations artistiques et musicales compatibles avec leur destination religieuse.

Longue vie à notre orgue, et que se perpétuent les manifestations d'amitié, de sympathie, d'estime, qu'il a su inspirer lors de son premier souffle !

 Yves MAYAUD

 

assistance.jpg

crèche.jpg


orgue 4.jpg

21:09 Écrit par Webmestre_RBS dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.