Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 décembre 2013

Chapelle de Notre Dame de Beaunant : l'orgue va chanter de nouveau

Restauration et bénédiction de l'orgue de la Chapelle Notre-Dame de BEAUNANT
Dimanche 15 décembre 2013, au cours de la messe de 18 h 30

medium_orgue.gifAprès plus de vingt mois de silence, l'orgue de la Chapelle Notre-Dame de BEAUNANT va chanter à nouveau, mêlant ses jeux aux voix des fidèles, et leur apportant ce que la musique peut offrir de plus sacré. Une restauration complète a été effectuée par la Manufacture Michel JURINE. Elle a débuté en avril 2012 par le démontage de l'instrument, qui a été suivi d'un travail de grande précision en atelier, et qui vient tout juste de s'achever par le remontage des pièces et l'harmonisation de l'ensemble. Le résultat est d'une subtile beauté, avec des timbres d'une grande finesse.


Il faut dire que l'instrument est de qualité. Installé en 1975 à l'initiative du Père Pierre MAUGÉ, curé de l'ancienne paroisse de BEAUNANT de 1936 à 1992, il s'est substitué à un orgue Merklin, sur place depuis 1943. Sa facture est un assemblage d'éléments fort disparates. Certains tuyaux remontent au XVIIe siècle, qui côtoient un ensemble plus largement réparti entre les XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Le bloc des trois claviers est d'origine Cavaillé-Coll, étant signé "Ch. Monti", qui travaillait pour cette grande et prestigieuse maison. Malgré ce caractère très hétéroclite, le tout sonne admirablement bien, avec beaucoup de poésie et une adaptation remarquable à l’acoustique de la Chapelle.

Pendant des années exposé à un manque d'entretien, en partie lié aux incertitudes qui pesaient sur la Chapelle elle-même, l'orgue a subi de lourdes dégradations, jusqu'à risquer de ne plus être joué. Il eût été impardonnable de ne rien faire pour lui redonner le souffle qu'il avait perdu, lui rendre sa vocation naturelle à l'accompagnement liturgique, alors que, dans le même temps, la Chapelle connaissait un renouveau sensible, encouragé par nos prêtres, et relayé par beaucoup de dévouement et de disponibilité. Déjà en janvier 2001, M. Michel JURINE avait établi un premier rapport et un premier devis. Mais les fonds manquaient, et aucune action ne put être engagée. C'est dix ans plus tard que, sans doute appuyées par Notre-Dame de BEAUNANT, nos orgues ont enfin connu les travaux qu'elles méritaient. L'incroyable est arrivé, sous la forme d'une dotation privée inespérée, qui a couvert la totalité du devis de réfection. Précisons que l'instrument est la propriété de l'Association des amis de la Chapelle Notre-Dame de BEAUNANT, et que, sous ce statut purement privé, il ne lui était pas possible de compter sur des fonds publics. En revanche, la mairie de SAINT-GENIS-LAVAL lui a donné le cadre indispensable à une pérennité souhaitable, en prenant en charge d'importants travaux d'assainissement, tant extérieurs qu'intérieurs à la Chapelle, afin de lui assurer un habitat digne de la restauration aujourd'hui arrivée à terme. Cette initiative a été récompensée, non seulement par une rénovation réussie, mais encore par la découverte de fresques murales surplombant les deux absides latérales de la Chapelle.

Tel est le bilan d'un rêve devenu réalité, ce qui n'aurait pu être sans les apports conjugués du privé et du public. Par leur compréhension et leur soutien, de précieux acteurs ont permis de redonner vie, non seulement à un instrument prometteur, mais encore à de solides ambitions culturelles, qui feront de BEAUNANT un haut lieu de rencontres musicales.

L'orgue sera baptisé le dimanche 15 décembre au cours de la messe de 18 h 30. Une bénédiction spéciale est prévue, et il sera invité à chanter pour la première fois ! Tous les amis de la Chapelle et les paroissiens de SAINT-GENIS-LAVAL sont conviés à participer à ce grand moment d'émotion et de spiritualité. Ils pourront joindre leurs voix aux 16 jeux réanimés par le travail et le génie artistique de M. Michel JURINE, lequel nous fera l'honneur de sa présence. Puis l'orgue rejoindra sa raison d'être, appuyant avec régularité nos prières, relayant, à sa manière, nos joies et nos peines, et rejoignant les attentes de tous ceux qui, fidèles à la Chapelle de BEAUNANT, n'ont jamais caché leur attachement à ce qu'ils considèrent, à juste titre, comme un indispensable relais de la liturgie.

Yves MAYAUD

 

Pour les connaisseurs ou les curieux, voici la composition de cet orgue :

Composition de l'orgue de la Chapelle de BEAUNANT

1er clavier « totalisateur ». 56 notes.

  • Pas de jeux propres, fonction d’accouplement des deux autres claviers.

2e clavier « pectoral ». 56 notes.

  • Bourdon 8
  • Prestant 4
  • Doublette 2
  • Sesquialtera 2 rangs
  • Plein-Jeu 3 rangs

3e clavier «récit ». 56 notes.

  • Bourdon 8
  • Flûte 4
  • Quarte 2
  • Larigot 1 1/3
  • Cymbale 2 rangs
  • Salicional (installé au printemps 2014)
  • Régale 8 en chamade

Pédalier. 30 notes.

  • Soubasse 16
  • Flûte 8
  • Flûte 4
  • Ranquette 16.

 Tirasse 2 et Tirasse 3.

08:19 Écrit par Webmestre_CB dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.