Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 septembre 2013

Retour sur la journée de rentrée paroissiale

103.jpg

Dimanche 15 septembre a eu lieu notre journée de rentrée paroissiale.

Monseigneur Barbarin était venu célébrer la messe de 11 H pour l'accueil de notre nouveau curé le père Renaud de Kermadec.
Très belle cérémonie concélébrée avec des officiants de tous âges, du Père ORLU, ancien curé de St Genis-laval aujourd'hui retraité au Montet, à notre jeune diacre Jean-Baptiste Aubert, ordonné le 8 septembre dernier.

L'évangile (St Luc 15, 1-32) racontait trois paraboles sur l'amour de Dieu : le berger qui ne veut perdre aucune brebis, la femme qui fait tout pour retrouver sa drachme perdue, le fils prodigue... Mgr BARBARIN a relié ces paraboles au rôle de notre nouveau curé, attentif à la fois à tous et à chacun.

052.jpgLe Père Renaud a fait part de son engagement au service de la paroisse avec ces mots  : 
« Je suis plein de reconnaissance pour celui qui me donne la force, Jésus-Christ notre Seigneur, car il m’a fait confiance en me chargeant du ministère »... 
(lire la suite)

La messe a été suivie d'un apéritif dans la cour de l'école Ste Marie, puis d'un repas dans celle de St Joseph. Nous avons pu nous retrouver et accueillir les nouveaux arrivants. Bons moments d'échanges, épargnés par la pluie qui avait été annoncée!

Nous nous associons tous au Père Renaud pour remercier ceux qui ont préparé et animé cette journée « Merci à tous ceux qui ont œuvré à l’occasion de la rentrée paroissiale, ce dimanche 15 septembre : animation liturgique et chorale, organisation, photos, préparation et service de l’apéritif et du repas. Ce fut une belle journée de fraternité et de joie partagées et, avec vous, j’en rends grâces au Seigneur."

Voir l'album photos à droite de la page

23:13 Écrit par Webmestre_RBS dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.