Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 juillet 2013

"Merci" du Père Eric

Chers amis,

 

La fête paroissiale du dimanche 23 juin dernier est encore proche dans nos esprits...

Je veux de nouveau tous vous remercier de ce bon moment de communion et d’amitié fraternelle.

Remercier tous ceux qui se sont dépensés avec le sourire – et efficacité ! – pour nous permettre de célébrer la messe dans le beau parc de nos frères Maristes, avant de partager un repas et des moments d’échange et de détente qui nourrissent la communion que le Christ bâtit sans cesse au milieu de nous : mystère de l’Eglise.

Vous remercier aussi pour toutes vos délicatesses, votre générosité, en un mot pour votre coeur, à l’occasion de ce départ !

Je vous confie tous dans la prière à la Vierge Marie, qui accompagnera notre paroisse et son nouveau curé, le Père Renaud. Je lui souhaite tout le meilleur qu’on peut attendre d’une telle mission : la joie dans la foi et dans la communion fraternelle vécue, que ce soit avec les paroissiens les mieux connus et les plus engagés comme avec tous ceux qui, sur notre commune, nous sont proches et sont continuellement présents dans notre prière.


En quittant St Genis Laval pour une nouvelle mission bien différente – dans le cadre d’une abbaye bénédictine en Bretagne –, je remercie encore tous ceux que j’ai eu la joie de connaître cette année, tous ceux qui m’ont donné leur confiance et leur amitié fraternelle. Ensemble, nous avons célébré Dieu, le Dieu de la Vie et de l’Amour, le Christ ressuscité. Qu’il nous conduise toujours plus loin, toujours plus en profondeur, sur le chemin du vrai bonheur… 


P. Eric de Kermadec


Devant l'abbaye de Kergonan

Kergonan 2 jan 2013.JPG 

“Sans l'Esprit Saint, Dieu est loin, le Christ reste dans le passé, l'Evangile est une lettre morte,  l'Eglise une simple organisation, l'autorité une domination, la mission une propagande, le culte une évocation, et l'agir chrétien une morale d'esclave.

Mais en lui : le cosmos est soulevé et gémit dans l'enfantement du royaume, le Christ ressuscité est là, l'Evangile est puissance de vie, l'Eglise signifie la communion trinitaire, l'autorité est un service libérateur, la mission est une Pentecôte, la liturgie est mémorial et anticipation, l'agir humain est déifié.”  (Ignace IV, Patriarche de l’Eglise d’Antioche de Syrie, + 2012)

15:33 Écrit par Webmestre_RBS dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.