Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 juillet 2010

Un été autrement

visuel2010.jpgDonnons du sens à nos actes.

Pour la 10ème année, le collectif chrétien œcuménique « Vivre Autrement » propose sa campagne Eté autrement 2010, sur le thème : « Pour le bien de tous, donnons des vacances à la Terre. Cessons de l’épuiser ! ». A la suite du carême écologique proposé dans le diocèse de Lyon, cette campagne de sensibilisation et d’action en faveur de la préservation de l’environnement et de la Création invite à modifier nos modes de vie, par quelques gestes simples, pour permettre à la Terre de se reposer.


En effet, durant les deux derniers siècles, l’homme a exploité et dégradé les ressources de la Terre, en réduisant ainsi la biodiversité de la nature. Cela a également contribué à accentuer les inégalités entre les peuples, entre surconsommation et extrême pauvreté. Un changement s’impose à tous aujourd’hui, afin de privilégier un mode vie plus responsable, solidaire et respectueux des richesses de la Terre.

Voici quelques propositions de gestes du collectif Eté autrement pour aider à la préservation de la Création.

Dans le domaine de la consommation
- S’il fait trop chaud, j’évite la clim et privilégie l’ombre ou les courants d’air.
- A l’hôtel j’évite qu’on mette systématiquement le linge de maison à laver chaque jour (luxe que je ne pratique pas chez moi).
- Si je vais dans un pays tropical je fais attention de ne pas gaspiller l’eau (souvent précieuse pour la population autochtone).
- En pays inconnu je découvre les coutumes locales souvent respectueuses de notre terre nourricière et j’en tire du fruit pour mes comportements.
- Si je pars en voyage j’imagine possible de prêter ou d’échanger mon logement
- Si je reste chez moi je prévois un système d’arrosage de mon jardin qui ne gaspille pas l’eau (goutte à goutte par exemple).

Pour mes loisirs
- Je préfère la marche, le vélo, la natation, la voile... car ils ne dépensent que mon énergie physique.
- En randonnée je marche dans les sentiers sans prendre les raccourcis où j’écraserais les plantes.
- Je choisis les loisirs respectant la biodiversité, conscient que toutes les espèces ont un rôle et qu’en faire disparaître est grave. Par exemple j’évite les quads, hors bords et tous engins à moteur.
- Si je pêche j’évite les espèces menacées.
- Dans les pays en développement j’évite de rapporter des souvenirs qui détruisent la nature (corail, ivoire...)
- J’évite tout déchet jeté dans la nature et en mer.
- Je m’abstiens de cueillir des fleurs et me contente de les admirer dans leur site, ou de les photographier.

En matière de transports
- Pour mes voyages je privilégie le train qui épuise moins les ressources naturelles.
- Si j’ai besoin d’une auto sur mon lieu de villégiature je pense à offrir du covoiturage si j’ai de la place dans la mienne, ou je la mets sur le train, ou je loue une auto sur place.
- Avant de partir je vérifie le réglage de mon moteur afin de moins polluer.
- En montagne par exemple je prends des autostoppeurs (l’auto peut aussi être moyen de communication entre les personnes).

Retrouvez d’autres informations sur le site www.ete-autrement.org.

11:16 Écrit par Webmestre_CB dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.