Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 juin 2010

Poème pour des noces d'or

Un paroissien de Saint-Genis-Laval nous a fait parvenir ce poème sur 50 ans de mariage... Pour les couples mariés depuis longtemps, et pour encourager ceux qui se marient en ce printemps !

DSCF0086.JPG

C'était il y a ..., c'était il y a plus de 50 ans.
Il lui a trouvé un joli sourire, elle lui a trouvé une belle allure,
ils se sont plu.
Ils ont aimé marcher dans la campagne,
elle regardait par terre et lui parlait de plantes,
il regardait en l'air et lui parlait d'étoiles,
ils se sont plu.

Ont-ils su pourquoi ils se sont plu ?
Pour son joli sourire et pour sa belle allure ?
Et pour leurs promenades dans les plantes, les étoiles ?
Sans doute.

Mais aussi cette raison, vieille comme le monde, vieille comme Adam et Ève.

Quand il se réveilla de son opération avec une côte en moins et une femme en plus,
Adam l'accueillit :
parce que c'est toi, parce que c'est moi.

Parce que nous sommes bien ensemble,

parce qu'il y a en toi, parce qu'il y a en moi
quelque chose que nous ne savons pas dire
et qui te convient et qui me convient.

Alors ils se marièrent, c'était il y a 50 ans.

Alors ils trouvèrent qu'ils étaient moins souvent bien ensemble,
elle trouva qu'il avait ... qu'il était ..., il trouva qu'elle avait ... qu'elle était ....

Encore ces mêmes raisons, vieilles comme le monde, vieilles comme Adam et Ève.

On a retrouvé, dans de vieux écrits apocryphes, une prière d'Adam :
"Mon Dieu, quelle est cette personne que tu m'as donnée pour compagne,
que je ne peux pas supporter et dont je ne peux pas me passer."
Et, au fil du temps, il la faisait moins souvent.
Car le Saint Esprit, qui avait lié leurs âmes,
venait serrer les liens avant qu'ils se défassent.

Le Saint Esprit a lié aussi nos âmes entre elles,

par ce qui est en toi, par ce qui est en moi,
et attend seulement que nous lui demandions
de resserrer les liens avant qu'ils se défassent,
et que nous puissions continuer à dire :
"parce que c'est toi, parce que c'est moi"..

Après 50 ans,

elle parle encore de plantes et il n'écoute plus trop car il n'a rien retenu,
il parle encore d'étoiles et elle n'écoute plus trop car elle n'a rien retenu.
Mais ils remercient le Saint Esprit d'avoir souvent resserré les liens,
et d'être bien ensemble.

nuit_etoiles.jpg

 

 

12:59 Écrit par Paroisse Webmestre dans Actualité | Lien permanent |  Imprimer | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.